Articles Populaires

Choix De L'Éditeur - 2019

Vivre avec l'art: le magazine AD, votre étape essentielle chez ARCO

ARCH 35 ans (félicitations!) et en regardant en arrière, nous voyons un chemin semé de paysages et d’idées libres qui voltigent sur des toiles, des sculptures ou des installations. Un espace pour imaginer (les autres) l'avenir ou les regarder. Cette année, pour la deuxième année consécutive, Résumé architectural (AD) et Knight Frank font trois propositions pour 'Vivre avec l'art'. Bienvenue, vous êtes chez vous.

AD Spain a également célébré sa première décennie en consolidant un univers qui ne conçoit pas une architecture très éloignée de l’art contemporain. Dans cette édition d'ARCO, trois talents espagnols ont créé des couvertures en taille réelle: Patricia Urquiola, Serge Castella et María Lladó. #VivirconArteAD Ce sera l'excuse parfaite pour vous immerger dans l'univers de l'art et du design.

Couverture de Patricia Urquiola pour #VivirconArteAD © Belén Imáz

LA COUVERTURE DE PATRICIA URQUIOLA

Dans votre maison, vous trouverez une peinture émail sur bois Revolver Smith & Wesson (2011) de Marina Vargas, née à Grenade, dans la galerie Javier López & Fer Francés (stand 7E07). Divan Amour (moi) tend - Vis à vis de Moroso, table et miroir Chatoyant de Glas Italia, lampe et tapis géométrique Serena de Flos Logenze (30249) de Ruckstuhl. On peut presque imaginer Nancy Sinatra en train de se toucher dans ce miroir ... Bang Bang!

Couverture Serge Castella pour #VivirconArteAD © Belén Imáz

COUVERTURE DE SERGE CASTELLA

Penser au Néerlandais Erwin Olaf nous catapulte dans un monde baroque et étrange; de fantaisie, de désir et de réalité paralysante: reines blessées (dans sa série Sang royal), consommateurs asphyxiés (en Mature ou Victimes de la mode) ou des jeunes congelés (à quoi s’attendent-ils?) dans De l'espoir. Dans la proposition de Serge, nous avons découvert la photographie Carlos (De la Laboral, Gijón, 2008) par Erwin Olaf, dans la galerie Espace minimum (Stand 9F07) à côté d’une console de Juan et Paloma Garrido, d’un fauteuil de Gio Ponti, d’une table de Pedro Friedeberg ou d’une lampe de Angelo Brotto.

La couverture de María Lladó pour #VivirconArteAD © Belén Imáz

LA COUVERTURE DE MARÍA LLADÓ

Une danse brillante parmi les ruines (et la question latente: quels endroits condamnons-nous à l'oubli?). Avec la photo Sans titre 8 (2011) de Oscar Carrasco et le rembourrage de Gancedo et de tapis (Tapisserie Royale) comme cadre de la scène. La céramique apparaît chez vous Popcorn (2014) ou une sculpture Vase (Brocoli) (2013) de F. & A. Lamarche-Ovize, dans la galerie Luis Adelantado (Stand 9F11).

- Premiere musées: des projets qui réinventent les villes
- Atlas mondial de Herzog & de Meuron
- Les 36 architectures à voir avant de mourir
- Les architectures valent de l'or
- Œil architectural: tout ce que vous devez savoir sur l'architecture
- Toutes les dernières nouvelles

Laissez Vos Commentaires